Semaine du Cerveau

Le cerveau paresseux, surprenant moteur de l’intelligence humaine

Practical information
19 March 2020
7:30pm-9pm
Place

ENS, Jaurès building, room Jaurès, 24 rue Lhomond, 75005 Paris

LNC2
LSP

La 22e édition de La Semaine du Cerveau a lieu du 16 au 22 mars 2020. Cet événement est organisé en France par la Société des Neurosciences.

SDCLe Département d'Études Cognitives et l'Institut de Biologie de l'Ecole normale supérieure participent à la Semaine du Cerveau à travers l'organisation d'un cycle de conférences à l'ENS du 16 au 20 mars 2020.

Réservation recommandée. Entrée gratuite. Evénement grand public.

 

PROGRAMME

Lundi 16 mars 2020

Stephane Dieudonné (IBENS, ENS) : "Regarder le cerveau en action, la révolution neurophotonique"

Voir le cerveau c'est comprendre! Je montrerai comment l'histoire des neurosciences a commencé avec les techniques d'imprégnation argentiques inspirées de la photographie et s'est développée avec le perfectionnement des techniques d'imagerie d'abord structurelles puis fonctionnelles. Je décrirai la révolution neuro-photonique qui a bouleversé le champ des neurosciences dans la dernière décennie, nous permettant de lire et d'écrire l'activité cérébrale avec une précision toujours accrue. Les applications de cette révolution seront brièvement discutées.

Mardi 17 mars 2020

Axelle Calcus (DEC, ENS) : "Conséquences cérébrales de la perte auditive chez l’enfant"

A la naissance, nos cerveaux ont beaucoup à apprendre. Tout ce que les nouveau-nés apprennent leur est transmis via leurs sens. Dès lors, si le cerveau d’un enfant est privé d’information sensorielle, il continuera à se développer, mais d’une manière différente. Ici, je présenterai les résultats d’une étude indiquant qu’une perte auditive depuis la naissance entraîne des changements cérébraux à l’adolescence.

Mercredi 18 mars 2020

 

Iris Salecker (IBENS, ENS) : "Le cerveau : vision, art et science"

Tout autour de nous se trouvent des motifs, c’est- à-dire des répétitions de formes bien définies, que nos cerveaux discernent très facilement. Que se passe-t-il si l’on réunit un chercheur et un artiste pour explorer la question des motifs ? Au travers d’une telle expérience personnelle, cette présentation invitera l’audience à la découverte des motifs présents dans le monde microscopique pour illustrer la structure et le développement des régions du cerveau dédiées à la vision et pour montrer les liens inattendus entre les mondes de la science et de l’art.

Jeudi 19 mars 2020

Valentin Wyart  (DEC, ENS) : "Le cerveau paresseux, surprenant moteur de l’intelligence humaine"

La grande majorité des travaux de recherche sur le cerveau humain met en lumière ses facultés à apprendre, raisonner, innover, communiquer... jusqu’à penser la performance comme un objectif prioritaire pour le cerveau. Or cette vision de l’intelligence ne tient pas compte de la façon dont notre cerveau fonctionne. En posant un regard différent sur l’état des recherches en neurosciences, je défendrai l’idée que l’intelligence humaine est le produit d’un cerveau paresseux. Autrement dit, un organe dont le fonctionnement vise à utiliser ses ressources limitées de façon efficace, et non à développer son intelligence comme un but en soi. J’illustrerai cette idée contre-intuitive en montrant comment différentes facultés cognitives (comme l’attention, la mémoire, le raisonnement) semblent motivées par une même économie de ressources cérébrales. Je terminerai en soulignant les atouts de l’intelligence humaine sur l’intelligence artificielle, des atouts permis par le fonctionnement paresseux de notre cerveau.

Vendredi 20 mars 2020

Jean-Rémi King (DEC, ENS) : "Intelligence Artificielle et Neurosciences: à la découverte des lois de l'apprentissage"

En moins d'une décennie, l'intelligence artificielle (IA) a bouleversé les sciences de la donnée. Les neurosciences ont néanmoins tissé des liens intimes avec l'IA depuis ses débuts. Qu'en est-il de ces liens aujourd'hui ? Existe-t-il des principes fondamentaux de l'acquisition et du traitement de l'information - principes communs entre notre cerveau et les algorithmes ? Dans cette conférence, nous discuterons des éléments convergents et divergents entre neurosciences et algorithmes d'apprentissage automatisé. Nous verrons en particulier comment les algorithmes de reconnaissance de formes visuelles et de traitement du langage peuvent être directement comparés à notre activité cérébrale. Ces quelques exemples didactiques permettront d'entrevoir un défis scientifique majeur de notre temps : la découverte des lois de l'apprentissage.

 

PLUS D'INFO