M2 - Cognitive Engineering
Research & Development internship
Information
Laboratory:

Adviser
Franck Techer
Length of internship
6 months (+CIFRE possible)

Lieu : VEDECOM - Versailles (78)
Responsable : Franck Techer
Email : franck.techer@vedecom.fr
Niveau : M2
Durée du stage : 6 mois + CIFRE possible

NB : le stage est proposé pour une durée de six mois de stage, avec un début entre février et septembre 2020 (i.e. compatible avec la majeure ingénierie cognitive en 2020-2021 - prenez contact avec le responsable).
Une thèse CIFRE est envisagée à la fin de ce stage de M2, en fonction du déroulement du stage et du souhait du stagiaire.

Contexte :

L’Institut VEDECOM est un institut français de recherche partenariale publique-privée et de formation dédié aux mobilités durables : écologiques, autonomes et partagées.

Missions de la/du stagiaire :

L’équipe Facteurs Humains de VEDECOM composée de doctorants et chercheurs, souhaite recruter un.e stagiaire en psychologie ou ergonomie.

Au fur et à mesure de leur déploiement, les véhicules autonomes vont modifier les interactions entre les personnes présentes dans le véhicule, la tâche de conduite elle-même, et l’environnement de conduite. Ainsi, les attentes et objectifs des utilisateurs, lorsqu’ils monteront à bord des véhicules, pourraient évoluer. En considérant les émotions comme le résultat de l’interaction entre les objectifs d’un individu et son environnement, ce nouveau contexte de conduite pourrait susciter des réactions émotionnelles différentes de la conduite manuelle. L’objectif de ce stage sera de commencer à explorer les mécanismes d’induction émotionnelle spécifiques aux véhicules automatisés. Un objectif secondaire serait d’analyser l’impact que ces émotions pourraient avoir en termes de stratégies d’utilisation, d’acceptabilité, mais aussi de sécurité lors de situations complexes. En effet, la littérature actuelle démontre que les émotions peuvent avoir un impact sur les performances de conduite dès lors qu’elles perturbent le comportement et l’attention des conducteurs. Les origines et les impacts de ces variations d’humeur demandent encore à être explorées en conduite autonome.

Pour mener à bien ce travail exploratoire, la/le stagiaire sera chargé de mener à bien une revue de littérature ainsi qu’une étude qualitative avec des personnes ayant déjà été confrontés à l’utilisation de véhicules autonomes.
A terme, ce stage pourrait donner lieu à une poursuite en thèse afin d’approfondir le travail mené sur le sujet.

La/le stagiaire aura en charge les activités suivantes :

  • Réaliser une revue de la littérature sur les émotions et l’utilisation des véhicules autonomes,

  • Identifier des situations de références des utilisateurs potentiels afin de les sonder à l’aide de techniques qualitatives,

  • Explorer les sources d’induction émotionnelles dans les situations de référence et leurs conséquences potentielles,

Mettre en perspective les connaissances obtenues et planifier des études pour une poursuite du sujet à l’occasion d’un travail de thèse.

Quelques références :

Koo, et al. (2015). https://doi.org/10.1007/s12008-014-0227-2
Techer, et al. (2019). https://doi.org/10.1016/j.trf.2019.05.016
Terken, et al. (2013). https://doi.org/10.1145/2516540.2516571

Plus d'information dans la fiche de poste