Publication
Mis à jour
16 janvier 2019
IJN

Evolutionary origins of money categorization and exchange: an experimental investigation in tufted capuchin monkeys

La monnaie est un artefact culturel et constitue le moyen le plus efficace pour obtenir des biens et des services. Il est peu probable que notre cerveau ait développé un mécanisme spécifique de traitement des artefacts monétaires sur une période historique d’existence de la monnaie extrêmement brève à l’échelle de l’évolution.

Une équipe de chercheurs de l’ISTC du CNR à Rome, de l’Institut d’Etudes Avancées de Toulouse (IAST) et de l’Institut Jean-Nicod (CNRS-EHESS-ENS) - Elsa Addessi, Francesca De Petrillo et Sacha Bourgeois-Gironde - a tenté de cerner l’ancrage évolutionnaire de la monnaie dans un article qui vient d’être publiée dans la revue scientifique Animal Cognition.

Dans cette étude, Francesca De Petrillo et ses co-auteurs montrent que les singes capucins peuvent distinguer entre des jetons valides permettant d’acquérir de la nourriture et des jetons qui ont perdu leur validité monétaire. Cette étude montre pour la première fois que des primates non-humains peuvent détecter des caractéristiques abstraites, proto-monétaires. Ils continuent à le faire à travers des chaines d’échanges plus ou moins complexes, pouvant également impliquer des échantillons de nourriture comme moyens d’échanges transitoires. Le fait que les capucins soient capables d’échanger de la nourriture pour obtenir des jetons qui ultérieurement leur serviront à acquérir leurs éléments préférés souligne également le fait que des biens de consommation peuvent émerger comme moyens monétaires. La transition de renforçateurs primaires en renforçateurs secondaires a été un facteur essentiel pour l’émergence de la monnaie dans notre espèce.

Reference: De Petrillo, F., Caroli, M., Gori, E., Micucci, A., Gastaldi, S., Bourgeois- Gironde, S., & Addessi, E. (2019). Evolutionary origins of money categorization and exchange: an experimental investigation in tufted capuchin monkeys (Sapajus spp.). Animal Cognition, 1- 18.

Communiqué de presse IAST