Publication
Mis à jour
29 octobre 2018
LNC2

Illusions d’optique & choix économiques

Bavard S(1), Lebreton M (2), Khamassi M(3), Coricelli G(4), Palminteri S.(5) Reference-point centering and range-adaptation enhance human reinforcement learning at the cost of irrational preferences. Nature Communications (2018).
 

“Les cercles de Titchener” est une illusion d’optique découverte par le psychologue allemand du XIXe siècle Hermann Ebbinghaus qui montre clairement que la perception de la taille d’un objet est influencée par la taille des objets qui l’entourent. La perception des objets (taille, couleur) dépend donc du contexte dans lequel ils sont représentés. Voici un fait établi dans le domaine de la décision visuelle.  

Cercles de Titchner
Figure : les cercles de Titchener


Dans des travaux de recherche publiés le 29 octobre 2018 dans la revue Nature Communications, Stefano Palminteri et son équipe ont voulu savoir si les mêmes distorsions cognitives s’appliquent à un domaine apparemment très éloigné de l’optique : la décision économique.  

Pour ce faire, les chercheurs ont mis en place un protocole expérimental dans lequel ils ont demandé à des sujets de choisir de façon répétée des symboles abstraits associés à différentes valeurs monétaires. Dans un premier contexte (le contexte dit “généreux”), l’un des symboles rapportait en moyenne 75 centimes d’euros, et le second, 25 centimes d’euros. Dans un deuxième contexte (le contexte “avare”), les valeurs monétaires associées aux symboles étaient dix fois plus petites: 7,5 cents et 2,5 cents. Après une phase d’apprentissage durant laquelle les participants ont développé une préférence tout à fait rationnelle pour le symbole rapportant 75 cents dans le contexte “généreux” et pour celui rapportant 7,5 cents dans le contexte “avare”, les auteurs ont demandé aux mêmes participants de choisir entre le symbole rapportant 25 cents et celui rapportant 7,5 cents. Contrairement aux prédictions du modèle standard du choix rationnel, dans ce dernier choix les sujets ont montré une préférence marquée pour le symbole moins avantageux (7,5 cents). 

Pour expliquer ce résultat contre-intuitif, les auteurs proposent un modèle mathématique d’apprentissage qui déforme les valeurs économiques en fonction de leur contexte, un peu comme ce que l’on observe dans les illusions d’optique. Ainsi, le symbole rapportant 25 cents, qui était comparé à un symbole rapportant 75 cents, est perçu comme moins désirable qu’un symbole rapportant bien moins (7,5 cents), mais précédemment perçu comme le plus avantageux dans son contexte.  

CerclesBis
Un  résultat similaire avait été montré par l’équipe du Prof. Kacelnik à Oxford chez les étourneaux, en utilisant de la nourriture à la place de l’argent. Les résultats de l’équipe de S. Palminteri montrent que le choix des sommes d’argent est aussi impactés par ce biais qui aurait des racines évolutionnairement anciennes.

Enfin, ces résultats montrent que le modèle de préférence rationnelle, qui forme la base de nombreuses théories économiques, est caduque car nos préférences sont déformées par le contexte dans lequel elles sont acquises,  ce qui génère inévitablement des choix - apparemment - irrationnels. 

Une modification de ces influences contextuelles peut-elle expliquer des comportements à risque tels que les addictions pharmacologiques et comportementales ? Voici la question à laquelle Stefano Palminteri et son équipe tentent désormais de trouver une réponse.
 

References :

Bavard S(1), Lebreton M (2), Khamassi M(3), Coricelli G(4), Palminteri S.(5) Reference-point centering and range-adaptation enhance human reinforcement learning at the cost of irrational preferences.Nature Communications (2018).

(1) LNC2/ENS 
(2) Université de Genève
(3) Sorbonne Université 

(4) Université de la Californie du Sud 
(5) LNC2/ENS

Pompilio L and Kacelnik A. Context-dependent utility overrides absolute memory as a determinant of choicePNAS (2009).

Contact : Stefano Palminteri – 
stefano.palminteri@ens.fr